Ajouter une détection de fuite de données
ArcGIS-EsrigVSIG

La vie après ArcView 3.3 ... GvSIG

image J'ai fini d'enseigner le premier module de GvSIG, à une institution qui, outre la mise en place d'un système à l'usage des municipalités, espère également dispenser une formation sur les SIG gratuits. Cette institution avait développé une application sur Avenue mais en pensant à la migrer vers ArcGIS 9, ils m'ont donné l'opportunité de leur montrer des alternatives gratuites et finalement ça s'est bien passé. Sur 8 étudiants, un seul d'entre eux savait imageArcGIS 9 de manière cohérente, ce qui s'est avéré qu'ils adaptent facilement GvISG et bien qu'ils soient conscients qu'ESRI est une technologie mieux connue et une marque mieux positionnée, ils ont également conclu qu'ils n'avaient pas l'argent pour investir dans 10 licences GisDesktop. , 2 d'ArcEditor, 1 GisServer et trois autres extensions… ah! et 36 licences pour les clients de son projet pilote.

Ici je vous dis comment c'était.

Les élèves

Les utilisateurs 8 d’ArcView 3.3, bien qu’il s’agisse d’une technologie assez ancienne, sont assez irrigués par de nombreuses institutions ... appréciées pour leur simplicité et le nombre de techniciens qui la dominent.

Il est remarquable parmi tous les étudiants un programmeur qui gère assez bien Java et qui a déjà commencé à travailler sur la construction d'extensions pour GvSIG bien qu'il ait davantage travaillé sur NetBeans et il lui semble que la moitié tiré des cheveux fait avec L'Éclipse. Il y en avait aussi un qui savait programmer dans Avenue, deux autres développeurs plus dans le web design avec une bonne maîtrise de MySQL / PHP. Les autres experts techniques dans la destruction d'un apr.

Los equipos

Une des équipes était avec Linux Ubuntu, tout y était merveilleux.

Les ordinateurs 5 avaient XP, il n'y avait pas de problème

2 ordinateurs avaient Windows Vista, là s'il y avait plusieurs incidents d'erreurs d'exécution Java, précisément parce que l'installation qui avait été effectuée était de la version portable GvSIG. Le meilleur moyen est d'installer connecté au Web, car le système recherche la version de Java Runtime Environment qui convient le mieux au système. Généralement, les erreurs se sont produites lors du chargement d'un raster ou de l'exécution d'une requête dans SQL Builder.

Mais en général, les performances étaient assez bonnes même si certains ordinateurs étaient avec le système chargé, sûrement à installer et à désinstaller ou pour peu d'espace disque. Dans ceux-ci, le fonctionnement du programme s'est senti un peu lent ... parmi eux mon ordinateur portable qui demande déjà à être renouvelé après avoir été soumis à différentes simulations de Golgotha.

Les inconvénients de GvSIG sur ArcView 3x

Lors de l'examen comparatif de ce qu'ils pensaient avoir besoin d'ArcView, voici leurs appréciations:

  • Dans les tables, vous ne pouvez pas modifier l'ordre des colonnes avec une simple traînée
  • Lors de l'importation de données à partir d'un fichier csv, il faut que le symbole qui sépare les listes soit un point-virgule (;) ce qui implique de devoir changer cette configuration régionale sous Windows afin que lors de l'exportation dans Excel cela se passe comme ça ... et si elles le sont déjà les fichiers convertis sont un glissement. De plus, Excel 2007 ne peut plus exporter vers dbf.
  • Les styles de lignes et de points semblent assez limités comparés à ceux apportés par ArcView ... Je suppose que plus de styles sont téléchargés quelque part sur le Web, mais le manuel ne l'indique pas.
  • Les options pour changer la conception des champs dans les tables sont un peu limitées
  • Il n’était pas possible d’ajouter une grille sur les cartes, telle que la grille de coordonnées géographiques

 

Les avantages

Bien que dans ce premier module, il se limite au traitement des vues, des tableaux et des cartes, voici ce qu’ils ont le plus aimé:

  • Les options pour choisir les couleurs au moment de la thématique
  • La création de transparents
  • Les propriétés des calques pour pouvoir choisir le zoom d'affichage minimum et maximum
  • Cliquer la fenêtre sous forme d'image géoréférencée
  • L'option va à la coordonnée spécifique
  • Regroupement de calques et option d'arborescence avec le signe plus (+)
  • La possibilité d'ajouter une projection aux vues et pas seulement au projet
  • L’interprétation correcte des caractères spéciaux tels que les accents et ñ
  • Importation à partir d'un csv
  • Choix de la langue
  • Les options permettant de définir où se trouvent les données source
  • La possibilité de développer, connaissant pratiquement toutes les fonctionnalités de GvSIG en tant que composant Java
  • Exporter en pdf
  • Création de cadres en tant que marqueur dans les vues

Dans quelques semaines, je dois donner le deuxième module, qui implique la construction de données, l'intégration d'extensions, SEXTANTE et ensuite ce serait le troisième dans lequel nous aborderions le sujet de la création de services OGC. Pendant ce temps, ils ont migré leur APR vers gvp et intégré des fonctionnalités qu'ils n'avaient pas avec ArcView.

Golgi Álvarez

Écrivain, chercheur, spécialiste des modèles de gestion des terres. Il a participé à la conceptualisation et à la mise en œuvre de modèles tels que : Système national d'administration de la propriété SINAP au Honduras, Modèle de gestion des municipalités conjointes au Honduras, Modèle intégré de gestion du cadastre - Registre au Nicaragua, Système d'administration du territoire SAT en Colombie . Éditeur du blog de connaissances Geofumadas depuis 2007 et créateur de l'AulaGEO Academy qui comprend plus de 100 cours sur les sujets SIG - CAD - BIM - Digital Twins.

Articles Relatifs

11 Commentaires

  1. J'ai des problèmes pour installer l'arcview sur w view. J'ai donc commencé à chercher des alternatives, alors je suis tombé sur le GvSIG. Il est possible de travailler avec des couches d'informations sur les rivières, c'est-à-dire la manipulation des segments, des longueurs, des intersections avec les polygones. Et si vous gérez de manière détaillée de très grandes couches d'informations telles que toutes les rivières d'Amérique du Sud?

    Merci Pia

  2. Bonjour Manel, je vais passer en revue votre suggestion à l'une de ces journées

    une salutation

  3. J'aimerais que vous fassiez une étude similaire avec le logiciel MiraMon. J'ai joué à quelque chose et cela me semble être un logiciel assez intéressant dans les problèmes de SIG et, surtout, de télédétection ... Ce n'est pas du code libre comme gvSig mais cela vaut la peine d'essayer ...

  4. Avez-vous essayé l'extension GvSig appelée Sextant of the Junta de Extremadura ………… ??

  5. Eh bien, j'ai laissé le sujet de la topologie pour le module suivant, qui est la construction de données car étant utilisateurs d'ArcView3x, ils ne sont pas très clairs sur sa portée. Je sais aussi que la topologie est toujours en cours de test dans GvSIG.

    Je vais suivre les listes de distribution

  6. La grille de la carte est l'une de ces choses qui attendent dans la liste des «demandes de fonctionnalités» et qui seront traitées le plus tôt possible.

    Soit dit en passant, il est toujours conseillé de faire connaître les listes de diffusion du projet, dans le site Web gvSIG (espace de communication), puisque tout doute qu'ils émergent avec une utilisation quotidienne peut libérer à la communauté.

  7. La construction 1216, en plus de la symbologie, possède déjà une certaine fonctionnalité de télédétection et de topologie, au cas où vous êtes intéressé à regarder. Et bien que, comme le dit Jorge, c'est une version pour tester et ne doit pas être utilisé pour le travail, il est toujours bon de savoir aux étudiants (même la dernière heure du cours), alors ils ont une idée de ce qui se produit.

    Nous prenons note des inconvénients afin de progresser progressivement.

  8. Merci pour les données, je vais télécharger la version Build, puis je vous informerai de ce que vous avez mentionné.

    En ce qui concerne la grille dans les cartes, y at-il une extension?

  9. Wow G!, Grand article.

    En ce qui concerne Vista: certains bogues connus à propos de Vista sont résolus. Fran Peñarrubia a récemment publié une version portable de gvSIG qui devrait fonctionner sur ce système d'exploitation. Je suppose que vous l'avez utilisé mais comme je ne sais pas avec certitude, je vais cliquer sur le lien:

    https://gvsig.org/plugins/downloads/gvsig-for-windows-vista

    Concernant le développement: ce type va adorer Eclipse, croyez-moi… quand il essaiera de monter gvSIG dans Netbeans (plus de 700.000 XNUMX lignes de code) qu'il vous dit.

    En ce qui concerne le CSV: que vous le savez, toute personne qui travaille dans la topographie l'a touché, mais je préfère exporter, puis avec un éditeur de textes bien comme Notepad ++ ou gVim il obtient un remplacement de la vie et prêt à gvSIG. Quoi qu'il en soit, cette partie de gvSIG l'améliore.

    En ce qui concerne la symbologie: avez-vous essayé l'une des dernières versions? Ce sont des versions de développement (ne pas utiliser avec des données sans sauvegarde, vous comprenez) et apporter la nouvelle symbologie gvSIG. vous l'aimerez Essayez le 1216.

    En tout cas, j'espère que vous pouvez donner beaucoup plus de cours de gvSIG et nous raconter vos expériences. Ils sont extrêmement intéressants!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment vos données de commentaire sont traitées.

Retour à bouton en haut