Service Web d'anciennes cartes parmi les plus remarquables de Mapping Volume 28 - 124

Dans sa dernière publication, le volume 28 -pour le mois de mars et avril 2019- Le magazine Mapping a pour thème central tout ce qui a trait à la IXe Conférence ibérique sur les infrastructures de données géographiques. Parmi la sélection de sept articles scientifiques, publiés dans cette revue d’importance pour le domaine géoscientifique, au moins quatre sujets ressortent, dont nous faisons une brève description.

MAPPING est une publication technico-scientifique avec des années d'histoire 28 qui vise à diffuser des recherches, des projets et des travaux menés dans le domaine de la géomatique et des disciplines connexes, en portant une attention particulière à leur application dans le domaine. des sciences de la Terre.

À la discrétion de notre éditeur, les thèmes choisis étaient les suivants:

  • Ancien service web de cartes
  • Service de données de l'unité de technologie marine (UTM-CSIC),
  • Mise en œuvre du modèle INSPIRE dans la Diputación Foral de Álava
  • Contrôle qualité INSPIRE dans les métadonnées, les données et les services: comment utiliser des ensembles de tests abstraits et exécutables.
  1. Ancien service Web Maps

C'est l'un des éléments de l'enquête qui a retenu notre attention simplement en regardant le titre. écrit par Alvaro Bachiller, Carolina Soteres et quatre autres co-auteurs. La prémisse en dit long; pour connaître l'avenir, nous devons savoir ce qui s'est passé dans le passé, ce qui s'applique définitivement à l'espace géographique.

Ce projet de publication de cartes anciennes - appelé La Cartoteca - a débuté à l’année 2008 et est exécuté par le CNIG - Centre d’information géographique national, en collaboration avec le département du territoire de l’Institut géographique national et l’Institut géographique national. - IGN. Ce qui est intéressant, c’est que les institutions susmentionnées ont réussi à collecter une grande quantité d’informations spatiales historiques depuis le XVIe siècle grâce à l’équipe qui compose la cartothèque.

"Les cartes historiques contribuent à l'identification des morphologies, des structures construites avant ce que nous connaissons actuellement, et permettent de générer des analyses plus concrètes, des projections de ce qui a été et restera l'espace, tout en constituant un patrimoine national."

Plusieurs de ces documents précieux, notamment des cartes de population, des cartes topographiques thématiques ou cadastrales, peuvent déjà être consultés par le public étudiant, professionnel ou amateur. Ce qui précède se concrétise par la disposition du CNIG, qui propose des services de cartographie Web - dans les protocoles WMS - afin de servir de référentiel pour cette grande quantité de données.

Dans le WMS, vous pouvez avoir accès à plusieurs services tels que:

  • Feuilles kilométriques - Plans topographiques cadastraux: à l’échelle 1: 2000. Ce document historique a été levé entre 1861 et 1870; par le Conseil général des statistiques - prédécesseur de l'IGN.
  • Planimétrie: Ce sont des couches qui montrent les plans manuscrits réalisés entre 1870 et 1950, avant la construction de la carte topographique nationale à l'échelle 1: 50.000.
  • Premières éditions de la carte topographique nationale - MTN, générées entre les dates de 1875 et 1968. Ce service comprend deux autres types de documents cartographiques:
    • les minutes MTN effectuées entre 1915 et 1960,
    • Première édition du MTN: composée de feuilles 4123 et créée de 1975 à 2003.

Les données spatiales s'appliquent au niveau national. Toutefois, dans le cas de villes d'une grande importance stratégique et historique, telles que Madrid, une grande quantité d'informations connexes ont été compilées et sont fournies dans le même service de cartographie Web, WMS. Les informations sur la cartographie historique de Madrid sont très différentes de celles mentionnées ci-dessus. Il existe des données telles que: carte de Madrid de Mancelli, carte topographique de la ville et cour de Madrid, carte de Nicolás de Chalmadrier, plan géométrique de Madrid, carte de Madrid Madrid et carte de Madrid

Dans cet article, ils indiquent les autres services associés à la plate-forme de téléchargement CNIG, tels que la requête orthophotographique, ainsi que les technologies utilisées pour rendre ce projet possible via le service historique Orthophotography. Ce service fournit six types de couches aux utilisateurs:

  • Vols américains: série B (1956 ET 1957),
  • Vol interministériel: travaux du Conseil supérieur de l’Espagne entre 1976 et 1986,
  • Vol intérieur: échelle 1: 18.000 entre 1981 et 1983,
  • Vol OLISTAT: organisé par le ministère de l'agriculture, pour les provinces de l'olivier entre 1997 et 1998,
  • et Vols PNOA: il couvre toute la surface du pays avec une fréquence de trois ans. Seules les données de 2004 à 2016 sont incluses.

Outre ce qui précède, sur l'emplacement, la nature et la date de création des produits, il est indiqué comment les données ont été traitées, car les informations spatiales datant de plus de 100 années nécessitent un processus de préparation. , évaluation et stockage encore plus délicats que pour les données spatiales plus récentes. Un exemple de ce traitement est que ces cartes sont un type de données secondaires, passent par des processus de numérisation au moyen d’un scanner photogrammétrique et géoréférencé professionnel, 400 pp - pour les plus petites échelles - et 254 pp - pour les plus grandes échelles - , pour ensuite les stocker dans les serveurs CNIG, qui seront choisis en fonction de leur taille s’ils sont envoyés au serveur WMS ou sauvegardés sur un disque externe.

Il convient également de mentionner que les auteurs détaillent l’évolution du projet lui-même au cours des dernières années, depuis son ouverture au public, en fournissant des statistiques indiquant: le type de serveur, le nombre de visites, le nombre de demandes, les téléchargements en (Go) et les plates-formes qui hébergent les données.

  1. Service de données de l'unité de technologie marine (UTM-CSIC),

Dans cette recherche, menée par Juan Valderrama, Susana Tagarro et deux autres coauteurs, décrit le travail de la Marine Technology Unit, qui vise à fournir aux entités étatiques des informations sur les zones océaniques telles que la salinité ou la température de surface.

Cette unité fait un travail intéressant, car elle doit collecter et analyser les données collectées toutes les heures 24. Nous supposons donc que cela se traduit par un volume important de nature différente en raison de l'activité dans les océans. Dans cette recherche, il est intéressant de souligner la limitation de l’utilisation des données collectées sur le terrain, qui sont ensuite traitées, analysées et transférées à l’organe directeur - le ministère des Sciences, de l’Innovation et des Universités.

L'article mentionne les implications de la consolidation d'une infrastructure de données spatiales marines de navires océanographiques. Chacune des phases nécessaires à la réalisation de cet objectif est présentée, telles que: la détermination des professions qui constitueront l'équipe de collecte, analyse et conservation des données (chimistes physiques, biologistes, géologues ou météorologues), construction de métadonnées, annuaires, mise en place d'un catalogue de campagnes - indiquant le type de données nécessaire à la génération du produit final -, logiciels requis (dans ce Geonetwork cas)

  1. Mise en œuvre du modèle INSPIRE dans la Diputación Foral de Álava

Ce projet, créé par Jorrín Abellán et Óscar Diego Alonzo, est étroitement lié au thème principal de la revue pour ce volume. Il commence donc par expliquer l’importance de la construction et de la mise en œuvre des infrastructures de données spatiales - IDE et de la façon dont INSPIRE a relevé le défi de l'harmonisation.

Ils décrivent également des aspects tels que la signification du processus d'harmonisation des ensembles de données, l'outil utilisé au cours de ce processus, les besoins résolus et les avantages de toute cette harmonisation.

  1. Contrôle qualité INSPIRE dans les métadonnées, les données et les services: comment utiliser des ensembles de tests abstraits et exécutables

C'est l'un des sujets liés au sujet précédent, écrit par Alejandro Guinea de Salas et Paula Rodrigo. Cela commence par souligner que les directives techniques INSPIRE peuvent contenir des informations réellement utiles pour assurer l’interopérabilité des données. Il indique également la méthodologie nécessaire pour que les données, métadonnées et processus liés à INSPIRE soient efficaces et efficients grâce à la divulgation.

L’article est plus qu’intéressant pour donner au lecteur une idée de la façon de commencer à travailler avec INSPIRE, en commençant par la configuration des ensembles de tests abstraits ATS, leur codage et leurs exigences, puis en continuant avec les ensembles de tests exécutables, tests de développement - Lignage de test, codage de test et cadre de sélection, ainsi que les résultats obtenus.


Outre les critiques des articles susmentionnés, le présent ouvrage présente pour ce volume:

  • Nomenclature toponymique valencienne
  • Geolake Search (l'avenir de l'EDI réside dans l'amélioration de son catalogue)
  • Sur le statut des noms de lieux officiels dans les îles Baléares: le nomenclature de toponymie de Minorque et la future nomenclature géographique des îles Baléares.

Pour la première fois, ils ont annoncé les Geobloggers dans sa deuxième édition, qui aura lieu en juin de 2019; Dans l’éventualité où Geofumadas soutiendrait à nouveau - cette fois en personne -.


À propos de la cartographie

Le magazine Cartographie, est une référence hispanique dans les publications scientifiques. Avec 28, les années ont été consacrées à la diffusion de travaux et de recherches sur des questions liées à la géomatique, aux infrastructures, à la gestion des données géospatiales et aux développements importants intervenus dans ce contexte.

"Depuis 2013, l’équipe de rédaction actuelle a défini une nouvelle ligne stratégique pour MAPPING. Il a opté pour excellence et le prestige, prétendant que le magazine est l’un des plus grands référentiels d’informations et de nouvelles du secteur et un lien entre entreprises privées, universités et organismes publics qui développent des projets, enseignent et diffusent la géomatique et ses applications dans les différents domaines qui composent les Sciences de la Terre. la terre."

Nous vous recommandons d'aller sur le site du magazine Cartographie, là, ils pourront avoir accès à toutes leurs publications bimensuelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment vos données de commentaire sont traitées.